Literaturitate

stare de literatură, stare de artă...

Michele Torr – J’Aime

 

 

J’aime, j’aime, j’aime la chanson que tu me chantais
souvent,
J’aime, j’aime, j’aime la chanson qui rappelle nos quinze
ans.
(A quinze ans on rêvait de partir, à Venise où ailleurs
souviens-toi)
Souviens-toi, comme nous étions heureux quand on dansait
tous les deux.
(C’est vrai, je n’osais pas t’embrasser, et tu sais, je n’ai
rien oublié)
Et dis-moi, dis, qu’est-ce que tu deviens, je suis mariée
tu sais bien.

J’aime, j’aime, j’aime la photo où tu me prends dans tes
bras,
J’aime, j’aime, j’aime les mots d’amour que tu me disais
tout bas.
(Je t’aime comme la première fois, mais tu vois, rien n’est
plus comme avant).
Aujourd’hui toi, tu vis loin de moi et le monde est
différent.
(Je sais bien, c’est chacun pour soi, et nous n’aurons plus
jamais quinze ans).
N’oublie pas que l’on s’était promis de s’aimer tout une
vie.

Autorul

Omul cu poem

Omul cu poem

Omul cu poem. Omul care ţine arta de frig şi de cald şi de dragoste. De teamă şi de speranţă. De gând şi de muză. De Dumnezeu.

Omul cu poem. Omul cu biblie. Omul cu om.

Lasă un răspuns

Literaturitate © 2015 - 2017